Islande – Astuces de voyage

Islande – Astuces de voyage

S’il s’agit de votre première fois en Islande, je vous conseille de lire l’article précédent qui vous expliquera ce qu’il faut savoir avant votre départ.

Il reste néanmoins beaucoup de choses à apprendre sur ce « petit » pays, qui accueille de nombreux touristes chaque année (330 000 habitants pour 1,7 millions de touristes en 2016!). Le nombre de voyageurs étant conséquent, cela doit inciter chacun de nous à se soucier de l’impact que nous avons durant nos voyages.

6 Astuces pour voyager facilement

l’Islande n’est pas une terre immense, pourtant vous risquez quand même de vous perdre une fois sur place. Beaucoup de touristes suivent des règles, sans pour autant savoir d’où elles viennent. Bien sur, une partie de ces règles ont été mises en place pour protéger le pays des conséquences des mauvaises habitudes de certains touristes (on passera les panneaux « interdit de déféquer » écrits en français…). Nous allons voir quelque astuces qui s’avèrent utiles quand vous êtes en Islande, comme savoir économiser son argent, éviter le tourisme de masse et préserver la nature.

1 – Les sources d’eau chaude

Commençons avec la facette islandaise la plus connue. Les sources d’eau chaude (=Hot Pot) sont une des raisons qui poussent les touristes à venir en masse. Et pour cause, qui n’aimerait pas se prélasser dans une source à 40 degrés, seul au milieu des montagnes ? Bonne nouvelle, il existe une carte référençant une grande partie des ces sources à travers le pays. C’est naturel, c’est gratuit, et cette carte vous proposera en plus de trouver les piscines (peu coûteuses avec un grand choix de bains), ainsi que les stations-service, qui vous seront d’une grande aide pour faire le plein après n’avoir croisé aucune vie durant plusieurs heures. hotpoticeland.com

Source : https://hotpoticeland.com/

Vous pouvez également télécharger cette carte sur vos appareils Android et Apple. Néanmoins, si vous planifiez de conduire un bon moment afin de trouver une source d’eau chaude, même munis de cette carte, je vous conseille de vérifier son état sur internet. Je n’ai personnellement eu aucun problème, mais j’ai des amis qui ont trouvé une source asséchée après avoir conduit 6 heures vers le nord. Cela n’arrivera probablement pas pour vous, mais qui sait!

2 – L’Eau

Toujours sur le thème aquatique : je vous recommande grandement de boire l’eau des rivières islandaises! Ça parait peut être étrange, mais n’oubliez pas que vous êtes dans un des pays disposant d’une des eaux les plus pures, alors n’hésitez pas. Alors bien sur, je ne vous conseille pas de boire l’eau d’une marre stagnante, mais bien celle d’une rivière, cascade, ou n’importe quel emplacement avec de l’eau ruisselante. Tous les islandais vous le diront : n’achetez pas les bouteilles d’eau commercialisées qui sont excessivement chères.

3 – Les Cookies Maryland

D’accord, ce paragraphe semble déjà moins important que le reste de l’article, MAIS, en regardant le prix de la nourriture en Islande, cela devient tout de suite plus intéressant. Croyez-moi vous allez dépenser une bonne partie de votre argent pour vos repas. Et je ne parle que des courses en supermarché, si vous décidez d’allez en restaurant ou de prendre à emporter, vous en aurez pour [au moins] 2500 ISK, ce qui représente approximativement 20€. Alors imaginez le plaisir de découvrir ces délicieux cookies, au prix minime de 269 ISK = 1,92 € = 2,17 US$.

4 – Horaires touristiques

Indépendamment des endroits que vous souhaitez visiter, il est sûr que vous passerez par les lieux les plus touristiques, comme le cercle d’or, avec le Jeyser par exemple, ainsi que Jökulsárlón, et j’en passe. Ces sites sont uniques et incroyables, mais envahis par des centaines de touristes, cela peut rapidement devenir un enfer. En fonction du temps que vous avez décidé de passer en Islande, de la saison, et aussi selon votre motivation, la meilleure solution pour éviter le tourisme de masse est… d’inverser le jour et la nuit! Si vous vous déplacez la nuit et que vous dormez le jour, vous serez seul et ne manquerez aucun élément de vos visites, grâce aux longues périodes de soleil (les nuits d’été ne sont jamais sombres). Bien sûr tout cela dépend de la durée de votre séjour. L’expérience parait bien plus compliquée si vous décidez de rester 3 jours en Islande. Dans ce cas, vous pouvez toujours essayez d’adapter votre emploi du temps, afin de visiter tôt le matin ou tard le soir.

5 – La Carte des Pluies islandaise

Cette carte n’est pas officielle, néanmoins elle est vraie une grande partie du temps. Il existe selon ce schéma une diagonale qui traverse l’Islande et qui sépare la partie pluvieuse de la partie la plus ensoleillée. Il est impressionnant de voir à quel point cette diagonale peut s’avérer précise. Bien sûr ce n’est pas constamment le cas et l’inverse est possible, mais en en discutant avec les locaux, l’existence d’un tel climat devient évident!

6 –  Le Camping Sauvage

Il est souvent assumé qu’il n’est pas légal de faire du camping sauvage en Islande. Pourtant, cette idée est surement ancrée dans notre désir de préserver la nature. En réalité, la loi sur la conservation de la nature islandaise nous dicte où il est légal de faire du camping sauvage si vous vous trouvez à distance de camps enregistrés.

« In residential areas, you are allowed to pitch up to three camping tents in uncultivated land for one night only if there is no campsite in the area. »

Source : https://www.inspiredbyiceland.com

Traduction : Dans les zones résidentielles, vous pouvez installer jusqu’à trois tentes de camping sur des terres non cultivées pour une nuit seulement s’il n’y a pas de camping dans les environs.

Si vous souhaitez camper sur des terres cultivées, ou à proximité de bâtiments résidentiels, de terres agricoles clôturées ou autre, vous devez demander la permission d’un propriétaire ou d’un autre bénéficiaire avant de monter la tente. La même règle s’applique si vous avez l’intention de rester plus d’une nuit. Vous ne pouvez pas camper sur des terres agricoles sans autorisation.

De ce fait, s’il n’y a pas d’indication, si vous ne vous trouvez pas dans un parc national et si la terre n’est pas utilisée pour cultiver, vous avez le droit de camper pendant une nuit. C’est à peu près tout ce que dit la loi. Cependant, vous devrez laisser les lieux tels qu’ils étaient à votre arrivée. Nettoyez quand vous partez et ne laissez aucune trace de votre passage. Il est crucial de conserver la nature sauvage au lieu d’en abuser et de la détruire.

Explorer en sécurité

Les moutons quand vous conduisez

Vous pouvez être sûrs que vous allez conduire longtemps si vous décidez d’avoir une voiture sur place. Il est extrêmement important de savoir que les moutons sont présents partout dans le pays à partir d’avril. Comme il est probable que vous ne croisiez personne sur la route à certains moments, vous serez sans doute tentés d’accélérer la cadence (surtout que les islandais conduisent très vite, néanmoins ils sont habitués et ils connaissent les routes). Soyez vigilant si vous observez un mouton sur le bord de la route: il est très probable qu’un autre suive, et traverse la route sans se soucier de regarder à gauche et à droite. Si vous voyez un mouton, ralentissez, klaxonnez si besoin et continuez votre route, sans oublier que vous êtes sur une terre sauvage avec ses propres règles.

Faire du stop

Comme explicité dans l’article précédent, faire du stop n’est pas une tâche spécialement ardue en Islande. Les locaux s’arrêtent souvent, même si certains ne maîtrisent pas la langue de Shakespeare (c’est assez rare). Par contre, plus vous vous éloignerez de la route numéro 1 qui fait le tour du pays, plus il vous sera compliqué de croiser toute forme de vie humaine. A contrario, les personnes vous croisant au milieu de nulle part pourraient avoir des remords à vous laisser là, et vous pourriez avoir plus de chance de vous faire prendre en stop…

Les oiseaux agressifs

Il n’y pas une grande quantité d’animaux ou d’insectes en Islande, à part les moutons, les vaches et les chevaux que vous croiserez à tous les coins de rue. Mais n’oubliez pas qu’il existe une incroyable variété d’oiseaux! Spécialement, dans les fjords de l’Ouest, selon la saison, vous devriez avoir la chance d’apercevoir de rares espèces. D’un autre côté, et cette fois n’importe où en Islande, vous rencontrerez beaucoup de sternes. Ces derniers sont particulièrement agressifs envers les humains qui approchent de leurs nids, et n’hésiteront pas à vous attaquer ! Ils s’attaquent au point le plus haut qu’ils sont capables de voir. Donc la meilleure technique pour s’en protéger est de lever un bâton ou n’importe quoi d’autre au dessus de votre tête, cela redirigera leurs attaques.

Restez vigilants, respectez la nature et profitez de votre voyage !

« Travel light, live light, spread the light, be the light. »

Yogi Bhajan

Laisser un commentaire

Fermer le menu