Salkantay Trek

Salkantay Trek

Le trek tire son nom directement de la montagne qui longe le chemin principal. La montagne du Salkantay, du quechua sallqa qui signifie littéralement « sauvage », nous toise du haut de ses 6271 mètres d’altitude. Il s’agit du plus haut sommet de la cordillère de Vilcabamba, qui est une partie des Andes péruviennes.

Situé à environ 40km de Cusco, cette marche vous fait passer le long des glaciers, des lacs et des montagnes durant 4 ou 5 jours de marche. Je recommande grandement les 5 jours car cela vous permet de vous relaxer aux sources thermales de Santa Theresa et de profiter de belles tyroliennes dans les montagnes. Ceux qui ont choisi les 4 jours devront partir directement pour l’étape finale sans profiter de ces options.

Le trek

Dans le cas où vous décideriez de faire le trek du Salkantay par vous-même, référez-vous à la carte ci-contre afin de connaître l’itinéraire. Le trek n’est pas spécialement ardu, en tout cas si vous vous êtes accoutumé à l’altitude

Je suis personnellement passé par une agence. Accompagné d’un guide, nous étions répartis en 2 groupes et nous nous retrouvions à chaque stop tout au long des 5 jours qui composaient cette randonnée organisée.

1er jour :

Vous commencez la première étape avec un chemin plutôt plat et assez facile. Après être arrivés et avoir profité d’un déjeuner, vous avez la possibilité de rejoindre le lac Humantay pendant l’après-midi. Le chemin n’est pas long mais assez raide, et l’altitude  peut rendre l’expérience un peu compliquée. Néanmoins elle en vaut la peine car le lac en hauteur est entouré de montagne et d’un magnifique glacier qui rend le lieu magique.

2ème jour :

Certainement le jour le plus éprouvant, car il vous faut monter à 4600 mètres, le point le plus haut de toute la randonnée. Une fois arrivés à ce point culminant, et en fonction de votre guide (si vous en avez un), vous avez l’occasion de faire le rituel appelé Pachamama afin de bénir les montagnes, avec des feuilles de coca et l’alcool anisé local. Ensuite il vous faut descendre, et ceci quasiment jusqu’à la fin de votre randonnée. Une fois votre (longue) journée terminée, vous rejoignez un campement très joli où vous pouvez profiter de douches et de Wi-Fi (pour 10 soles chacun) ainsi que de plusieurs services, comme nourriture ou bières.

3ème jour :

Bien plus évident que le jour précédent, vous n’avez qu’une heure ou deux de marche afin de rejoindre le lieu où un van vous emmène directement à l’emplacement de votre déjeuner. Cet endroit est un petit paradis où vous pouvez déguster (et acheter) d’excellents cafés faits maison.

À ce point, ceux ayant choisi les 4 jours se séparent du groupe et rejoignent Hydro Electrica, avant de marcher jusqu’à  la dernière étape avant le grand jour.

Le groupe des 5 jours, eux, ont plus de temps pour se relaxer sur le lieu du déjeuner, puis doivent prendre un bus jusqu’au prochain camp, Santa Théresa. Une fois rejoint il vous est proposé de vous rendre aux sources thermales pour 20 soles, ce qui peut être judicieux pour profiter de ce magnifique lieu avant les derniers jours. Le camp est également sympathique et vous permet de passer une bonne soirée autour d’un feu de camp.

4ème jour :

La journée commence avec l’option de faire de la tyrolienne pour la somme de 150 soles environ (40€), et de passer 2h au milieu des montagnes, au-dessus des rivières. Une très belle expérience non loin du Machu Picchu. Ceci étant fait, un bus collectif vous emmène jusqu’à Hydro Electrica, où il vous faudra marcher 2 heures pour rejoindre Aguas Calientes où vous passerez la nuit avant le jour J.

5ème jour :

Le grand jour ! Selon votre emploi du temps, donné personnellement par votre guide la veille, il vous faut rejoindre l’entrée du Machu Picchu à pied ou en bus (voir paragraphe  « Se rendre au Machu Picchu ») et ainsi profiter de ce lieu magique qu’on n’a plus besoin de nommer….

Infos :

Le trek du Salkantay a été noté comme l’un des 25 meilleurs trek du monde, selon le National Geographic Adventure Magazine, alors n’hésitez pas à vous lancer dans cette aventure!

Le sommet de la montagne du Salkantay est réputé être très difficile d’accès. Gravi pour la première fois en 1952 par un groupe Franco-Américain, le pic n’a pas été souvent atteint.

N’hésitez pas à emmener des feuilles de coca pour prévenir la soroche, nom péruvien pour désigner les problèmes d’altitude!

Invictom Inca trail

Voir également :

Laisser un commentaire

Fermer le menu